Aujourd’hui, je vous apporte comment faire un savon maisonde très bonnes propriétés, le savon à l’huile et comme il ne pourrait en être autrement le recyclage de l’huile. Si vous le souhaitez et que vous voulez peut également être fait avec de l’huile nouvellement achetée, la fabrication de savon consiste à mélanger une graisse avec une base forte, pour se produire le processus chimique appelé saponification, qui transforme la graisse en réagissant avec la base formant savon.

Savon à l'huile usagéeSaviez-vous qu’un seul litre d’huile usagée que nous jetons dans l’évier peut contaminer 50000 litres d’eau ?

Par contre, lorsqu’on le transforme en savon par saponification avec une base, il devient une substance biodégradable qui ne nuit pas à l’écosystème.

A quoi sert ce Savon ?

La fabrication artisanale de ce savon qui c’est bon pour la peau et les vêtements, ça prend soin de l’écologie et de nos poches.. La méthode que je leur propose est froide et toute huile de cuisson usagée n’a qu’à être filtrée pour être d’excellente qualité.

Recommandations pour son élaboration correcte :

– Fonctionne dans un environnement bien ventilé.

– Porter des gants et des lunettes de protection, car la soude caustique est un matériau très corrosif qui ne doit pas entrer en contact avec votre peau.

Ne pas utiliser de récipients en aluminium Pour faire la préparation, vous pouvez utiliser du verre, de l’acier inoxydable, du plastique ou du bois et remuer le mélange à l’aide d’un bâton.

(P)= Poudre
(I) = Infusé

ROUGERacine d’Alcaneta (I), Fleurs de Bignonia Rouge (I)
JAUNE JAUNE : Safran (P), Calendula (I), Camomille (I), Curcuma (P), Curcuma (P), Curry (P), Pollen (P).
ORANGEPaprika (P), Cayenne (P),
ROSEBetterave (I), Pétales de Rose (I)
PURPLEFleur de violette (I), fleur de lys violet (I), fleur de lavande (I)
LILAPeau d’oignon pourpre (I), fleur de mauve (I)
MARRONNEHenné (P), Cannelle (P), Cacao (P)
BEIGEThé (I), pelure d’oignon commun (I)
VERTMenthe (I), Thé vert (I), Ortie (I), Feuille de Romarin (I), Lierre (I), Chlorophylle (P) et surtout Algues (I) -valen de toute sorte tant qu’elles sont vertes, par exemple Fucus, algues Spiruline, ou algues Nori, très faciles à trouver car elles sont utilisées pour faire les sushi-,
BLEUBaies de cyprès (I), fleur de lis bleu (I), camomille romaine (I),
BLANC : Talc (P) -bien que non abusé, afin de ne pas enlever les propriétés moussantes du savon-
NOIRL’huile de cade – avec précaution car son odeur est très forte et difficile à déguiser.

Tous ces colorants naturels à base de plantes et d’épices ne présentent généralement aucune contre-indication pour la peau. Cependant, elles ne donnent pas lieu à des couleurs extrêmement vives et leur intensité diminuera progressivement avec le temps, car ce ne sont pas des pigments très stables. Même avec tout ça, ça vaut la peine d’en tenir compte.