Le chardon marie est une herbe, un chardon exactement comme son nom l’indique, dont la consommation et l’ingestion apportent de nombreux bienfaits au système digestif, à la vésicule biliaire et au foie.

Son nom scientifique est Silybum marianum, et comme on dit dans site web cancer.govAux États-Unis, de nombreux patients utilisent les bienfaits du chardon-Marie pour contrer les dommages qu’ils causent au foie à la suite de divers traitements contre le cancer.

Un des principaux composants chimiques de cette herbe est la silibinine, aussi appelée silybine ou silymarine. Ce composé, présent principalement dans les graines du chardon marial, est actuellement disponible sous forme d’extrait.

Les preuves historiques montrent que ces graines étaient déjà utilisées pour les problèmes de foie au Moyen Âge, et certaines études disent même qu’elles sont utilisées depuis plus de 2000 ans.

Propriétés du chardon marial

Les propriétés du chardon-Marie ont été prouvées au cours des siècles d’utilisation pour contrer les dommages au foie, les diverses affections du système digestif et d’autres problèmes tels que les conditions graves de la vésicule biliaire.

En outre, il y a ceux qui défendent que cette plante est très utile pour d’autres maux liés à la nourriture ou au dysfonctionnement des organes vitaux de base, tels que le diabète et le cholestérol élevé.

Les bienfaits du chardon marial et son utilisation

Les avantages de sa consommation sont démontrés par des années d’études et de dévouement aux effets de cette usine. Parmi eux, nous pouvons souligner :

Le foie. Tant pour prévenir les dommages éventuels, en raison de sa capacité hépatoprotectrice, que pour remédier aux lésions hépatiques, causées par exemple par une consommation excessive de boissons alcoolisées et d’autres substances, comme certains médicaments, le chardon-Marie s’est révélé être un médicament naturel unique.

Il s’est également avéré très efficace pour la régénération du foie chez les personnes qui souffrent de dommages graves causés par les médicaments anti-VIH, en particulier les rétroviraux, qui sont très puissants et blessent l’organe, ou par les traitements agressifs de chimiothérapie chez les patients cancéreux, qui peuvent également endommager cet organe vital.

La digestion. Le chardon-marie aide à bien digérer les gras que nous mangeons, les empêchant ainsi de pénétrer dans les cellules du foie. L’excès de graisse dans le foie peut causer de l’inflammation et d’autres dommages.

La bile. Il aide au bon fonctionnement de la vésicule biliaire, ainsi qu’à la production de bile, empêchant ainsi la formation de calculs dans la vésicule biliaire, l’une des affections les plus courantes de cet organe.

Côlon irritable. Il a été démontré que les propriétés du chardon-marie peuvent fournir un antidote très puissant pour les problèmes digestifs liés au tractus intestinal, principalement le côlon irritable. Cela provoque un changement dans les habitudes intestinales, ce qui entraîne de graves douleurs, ainsi qu’une inflammation de l’abdomen et des troubles lors de la défécation, avec diarrhée ou constipation.

Il s’est également révélé très puissant pour traiter d’autres affections comme les saignements, en raison de ses propriétés astringentes, ainsi que les infections urinaires, et même les rhumes.

Chardon marial pour la perte de poids

Bien que le chardon-Marie pour la perte de poids ne soit ni plus ni moins efficace que toute autre plante, il peut procurer certains avantages aux personnes qui cherchent à perdre du poids.

Boire une infusion de chardon-marie aide à éliminer les toxines, ainsi qu’à éliminer certains gras.

Mais cela doit s’accompagner d’une bonne alimentation, de la pratique régulière d’un exercice physique constant et d’un changement des habitudes quotidiennes et de consommation, comme l’arrêt de la consommation excessive de bière, de sucre et de produits de boulangerie industrielle.

Le chardon marie et ses contre-indications

Il existe des contre-indications ou des effets secondaires possibles à l’utilisation du chardon-Marie. Il faut tenir compte du fait que c’est une très bonne plante, très efficace et donc c’est un médicament.

Parmi ces contre-indications du chardon-Marie, il y a principalement celles liées à la consommation de cette plante pendant un traitement médicamenteux.

Si vous prenez des antidépresseurs IMAO (inhibiteurs de la monoamine oxydase), les premiers médicaments de ce type à être mis sur le marché, cela peut causer des problèmes de tension artérielle. Il faut donc éviter cette combinaison de chardon-marie avec des antidépresseurs.

Une autre contre-indication du chardon-marie est qu’il peut causer un effet laxatif non désiré si on va trop loin avec la dose.

De plus, la consommation de la plante au lieu de l’extrait peut affecter les personnes allergiques à certaines plantes de la même famille. Dans ces cas, il est donc recommandé de consulter un médecin avant de consommer le chardon marial. La même chose pour le diabète, ou les personnes ayant de graves problèmes de foie.

Comment prendre le chardon marial

Le chardon marial peut être pris de différentes façons. Parmi eux se trouvent sans doute les extraits de graines en gélules, ainsi que les teintures, l’extrait liquide et les huiles, en plus de l’infusion directe de sa plante broyée.

Chardon marial infusé

Le chardon marial peut être pris en perfusion. La meilleure façon de le faire est d’utiliser des sachets de thé faits à partir de l’herbe écrasée ou vous pouvez aussi obtenir l’herbe directement pour l’infusion.

Chardon marial en gélules

Comme son principal composant n’est pas hydrosoluble, plusieurs recommandent de consommer le chardon-marie en capsules. Vous y trouverez toutes les propriétés de cette merveilleuse plante prête à être assimilée par l’organisme.

Sans aucun doute, le chardon marial mérite sa place, et devrait être présent dans notre trousse de remèdes naturels, soit pour contrer les problèmes hépatiques ou digestifs que nous pourrions avoir, soit pour les prévenir.