Dans les régions montagneuses d’Espagne et de France, ce type de toit est courant depuis des siècles. L’ardoise, à ce jour, est toujours une bonne option, même du point de vue de la bioconstruction.

Actuellement, il existe des ardoises artificielles, mais elles sont rejetées en tant qu’éco-option car leur production demande beaucoup d’énergie. En revanche, l’ardoise naturelle est encore obtenue presque à la main en raison de la facilité avec laquelle le matériau peut être travaillé avec des outils à main, de la faible demande en eau et en énergie pour son extraction et de sa longue durée ; cela fait de l’ardoise un matériau très durable avec de faibles émissions dans sa production dans des pays comme l’Espagne, où le matériau est disponible localement.

CUPA-natural-slate-stripped1

En comparant une toiture en ardoise avec une toiture en fibrociment ou en tuiles céramiques, on constate qu’une toiture en fibrociment émet 4,5 fois plus de CO2 lors de sa production qu’une même toiture en ardoise naturelle ; quant aux tuiles céramiques, elles sont presque 1,5 fois plus polluantes que l’ardoise.

En ce qui concerne la consommation d’eau, la fabrication de carreaux de céramique consomme un peu plus de trois fois plus d’eau que l’ardoise naturelle, et dans le cas du fibrociment, elle est 12 fois plus importante. En ce qui concerne la consommation d’énergie dans le secteur manufacturier, le carrelage consomme 1,7 fois plus que l’ardoise et le fibrociment 3 fois plus.

Lorsque l’on compare l’ardoise à d’autres solutions comme les toits en tôle de zinc avec du polyuréthane par exemple, la consommation d’énergie et d’eau est toujours plus élevée.

u11N5744

Elle offre également de bons aspects thermiques grâce à sa faible conductivité thermique. En outre, la grande durabilité du toit et la beauté du matériau font de l’ardoise une excellente option durable pour le toit d’une maison.

Il y a les toits en ardoise En bref, une toiture en ardoise peut sembler coûteuse, mais c’est certainement un matériau pour la vie.

Partagez ce poste :

FacebookIntérêtLinkedInWhatsAppTélégramme