Les sources de protéines végétales ne profitent pas seulement à ceux qui suivent un régime végétarien ou végétalien. Il est essentiel de changer le menu et d’obtenir les nutriments nécessaires par le biais de différents aliments. En plus de contribuer à la réduction des maladies cardiovasculaires et de divers types de cancer, une alimentation à base de sources de protéines végétales contribue également au maintien du poids et au renforcement des muscles.

Plusieurs études associent la restriction des produits d’origine animale à des effets positifs sur la santé. Comme la consommation de viande est souvent liée à l’augmentation des maladies chroniques et dégénératives, telles que le diabète et l’obésité, aller contre la consommation de ces aliments permet de prévenir l’apparition des maladies susmentionnées.

Lorsqu’elles sont correctement concentrées, les protéines végétales sont capables de fournir tout ce dont notre corps a besoin. Cependant, avant de commencer un nouveau régime, il est important de demander l’aide d’un professionnel et de le planifier individuellement.

Quelle est la dose de protéines recommandée par jour ?

Pour un adulte, cette dose est fixée à une moyenne de 50 g par jour. Mais cette quantité varie, car la valeur est calculée à partir de 0,8 g par kilogramme de poids corporel.

Bien que la protéine animale soit idéale pour maintenir un entraînement actif et gagner de la masse, puisqu’elle répond à tous les besoins du corps, la combinaison de protéines végétales peut répondre à la demande d’acides aminés du corps humain.

Comme les légumes ont une faible valeur biologique en acides aminés, la fusion entre eux est proche de celle des protéines animales. Pour atteindre l’équilibre nutritionnel souhaité, il est nécessaire de combiner les protéines au cours de la journée ; la liste des légumes est longue, comme les haricots, les pois chiches, le riz brun, les lentilles et l’avocat, par exemple.