En ce moment, nous assistons, sans nous en rendre compte, à une guerre mondiale pour les semences. Alors que certaines transnationales tentent de monopoliser le marché pour s’assurer que seules leurs variétés de semences peuvent être cultivées et vendues, des centaines d’agriculteurs et de citoyens ordinaires luttent quotidiennement pour essayer d’assurer la souveraineté alimentaire pour nous-mêmes et nos enfants.

Une partie importante de cette lutte consiste à trouver et à préserver les variétés locales, de légumes, etc., et nous, les citoyens, devons le faire, car si nous laissons cela entre les mains du gouvernement ou des universités, il ne serait pas surprenant qu’à long terme ces semences finissent entre les mains de ces transnationales.

semillas02

Un exemple clair et simple est la pomme de terre, en Amérique du Sud il y a 5000 variétés de pommes de terre, de différentes tailles et couleurs, néanmoins dans le monde seulement 3 ou 4 variétés sont plantées, sur avoir planté si peu de variété, nous avons une plante plus sensible aux pestes, et autres problèmes et nous favorisons la disparition du reste des variétés, qui pourraient être d’une aide vitale au cas où une peste se terminerait avec les variétés qui sont cultivées massivement.

Mais la conservation et la propagation des semences de chaque site n’est pas une tâche facile. Cela demande du dévouement, du temps, de la recherche et de la patience ; un grand outil est l’échange avec les voisins, dans les foires, etc.

L’essentiel est de les partager, c’est-à-dire que si j’obtiens une graine d’une variété indigène ou adaptée, je la cultive, je la multiplie et ensuite je la partage avec des voisins ou je l’échange dans des marchés, des foires, etc.

Il nous aide aussi à apprendre et à connaître les plantes rares, et à trouver de nouvelles saveurs et textures, récemment j’ai eu mes trois dernières acquisitions, directement de l’île de Chiloe au Chili où je vis actuellement, nous avons apporté pour cultiver et diffuser, l’ail chiloé qui est une variété d’ail douce et très grande, quelques belles pommes de terre (patates) appelées mojón de gato, sont une petite, noirâtre et allongée pommes de terre de grand sabo, et enfin, quelque chose qui a plusieurs noms mais est communément connu par Topinambur, est une plante rustique qui donne un tubercule similaire à la pomme de terre mais avec une saveur d’artichaut, a également l’inuline un glucide qui, une fois cuite est transformée en fructose, il est donc idéal pour les diabétiques.

IMG_3475

Je vous parlerai plus tard, en détail du Topinambur, et de sa culture, mais pour en revenir au sujet, même s’ils le déclarent illégal, il est nécessaire de désobéir, parce que les lois qui violent le bon sens et la subsistance des gens, doivent être désobéies, il est important de recueillir et de stocker ces graines comme un trésor pour l’avenir et sur le chemin profiter des avantages que leur culture a à offrir.

Les graines sont la source même de la vie, notre présent et notre avenir en dépendent, nous ne jouons pas avec nos graines, ni ne les mettons à prix, les graines sont gratuites maintenant !